Noël 2016 aux Antilles avec les filles. Visite en voiture.

Le 17 décembre 2016 Anne-Laure et Elodie arrivent en Martinique pour passer noël avec nous. C’est de nuit, l’annexe bien chargée, que nous rejoignons TEIVA au mouillage au marin. Il est 22h aux Antilles, mais 3h du matin pour les filles ! Avec  le décalage horaire Elodie se réveille tôt et elle est vite rejointe par Théo, tout content de la retrouver. Pendant quatre jours on va sillonner l’île en voiture, le soir on rentre dormir sur TEIVA.

 

La côte au vent :

À la pointe Faula au Vauclin on s’arrête à un spot de Kit Surf magnifique. Le vent est fort , il y a le drapeau rouge  et on assiste à un superbe balais. Théo va patauger dans l’eau avec les filles, il se fait pincer le pied par un crabe !

 

Il y a beaucoup de petits restaurants, mais ils sont trop touristiques à notre goût. On va manger au Robert, dans un petit établissement local de quelques tables. Derrière nous, quatre Antillais qui boivent apéros sur apéros, engagent la discussion et nous font goûter un plat typiquement local : des frites !!! Il faut dire que je regardais leur plat depuis un moment en essayant de deviner ce que c’était… On fait ainsi la connaissance de Pierre, gendarme, ancien joueur de foot à Metz. On est dans leur QG ! Si tu dis que tu connais Pierre t’auras « pani pwoblem » au Robert . Après le repas, petite pause baignade pour les plus courageux (Théo et moi !).

 

Puis direction la presqu’île de la Caravelle.

 

 

Fort de France et le jardin de Balata :

On ne fait que passer dans Fort de France. La ville nous donne une impression de pauvreté avec ses immeubles à quelques étages plutôt délabrés. À la périphérie de la ville une colline pleine de maisons elles aussi plus ou moins bien entretenues. On mange au premier étage du marché couvert de Fort de France, chez Geneviève, conseillée par le guide du routard. Mais on fait les frais de son succès… On ne pourra pas manger ce que l’on veut, on doit choisir parmi les trois plats restants !

 

Le jardin de Balata est à 10 minutes de Fort de France, sur la route de Morne Rouge. Le jardin est organisé autour d’une habitation créole typique. On y est accueilli par des colibris ! On s’y promène au milieu des fleurs, palmiers et bambous et on découvre la canopée grâce à une balade à la cime des arbres : des mahoganys centenaires.

Les colibris

 

La végétation

 

La canopée

 

Fin de la balade et séance gymnastique des filles (on a croisé un groupe de jeunes gymnastes !)

 

Sur le retour on passe à côté de  l’église de Balata, ou « petit sacré cœur de Fort de France ». C’est une réplique miniature du Sacré-Cœur de Montmartre, construite en 1928 à la gloire des Antillais morts pour la France lors de la première guerre mondiale. Elle domine la baie de Fort de France.

 

 

Sainte Anne et la plage des Salines :

Tout près du marin le petit village de Sainte Anne. Au marché on fera le plein d’épices, confitures et rhums arrangés. Un peu plus loin, la plage des Salines, avec son sable blanc et ses cocotiers penchés sur la mer, s’étend sur plusieurs centaines de mètres. C’est la plus grande plage de l’île Théo passe des heures à jouer dans les vagues. On pique-nique à l’ombre des cocotiers, ce qui n’est pas sans risque au vu du nombre de noix de coco qui pourraient nous tomber sur la tête. Le courage du capitaine le pousse même à faire une sieste à haut risque ! En quittant la  plage on se régale de sorbets coco et sorbet mangue achetés à une marchande ambulante.

 

Sainte Anne

 

La plage des Salines

 

 

La côte sous le vent :

Les Anses-d’Arlet est un petit village est au bord de l’eau à l’atmosphère encore préservée. À quelques mètres du bord de l’eau, face à l’église, un rocher émergeant abrite une foule de petits de poissons multicolores, nous irons y faire du snorkeling à tour de rôle (oui, d’accord, j’aurai pu écrire « nager avec des palmes masque et tuba  », mais ça fait de suite plus sérieux quand on dit snorkeling non ?!).

 

Après avoir tous plongé, on repart vite pour le nord de l’île, direction Saint-Pierre. On s’arrête en route au Carbet pour manger « chez les pêcheurs », un petit restaurant local, au bord de l’eau. Théo en profite pour jouer sur la plage et se baigner plusieurs fois au cours du repas.

 

Le zoo de Martinique a été créé autour de l’ancienne habitation Latouche, détruite en grande partie en 1902 lors de l’éruption de la montagne Pelée. Tout au long du parcours on voit des vestiges de cette ancienne fabrique de sucre, puis de rhum, intégrés au milieu d’une végétation luxuriante et on observe les animaux. En fin de parcours notre petit pirate s’attarde avec plaisir dans une  exposition…  sur les pirates !

Pour finir notre périple, on se dirige vers la fabrique de rhum Depaz, sur la route de Morne-Rouge. On arrive trop tard pour visiter les installations, mais la boutique est ouverte et ils ne regretteront pas notre passage !!! On repart le coffre plein à ras bord de divers rhums et rhums arrangés. Avant de repartir on se balade un peu dans parc de la maison Depaz, on a droit à un superbe arc en ciel.

Vous avez bien regardé l’arc en ciel ? On voit jusqu’au violet. C’est quand même rare de voir le violet d’un arc en ciel non ?!

 

Sur la route du retour on a droit à un superbe coucher de soleil.

6 commentaires sur « Noël 2016 aux Antilles avec les filles. Visite en voiture. »

  1. Magnifiques photos.le petit marin à des cheveux superbes !
    Je savais que les distilleries seraient pillées ! 😂😂

    C’est marrant on ne porte pas les mêmes vêtements – 8 cette semaine😭😭😭.☃☃☃❄❄❄❄❄🎄
    On vous embrasse

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.