La Dominique

La première impression lorsque l’on a débarqué en Dominique a été la même que celle au Cap Vert. On ressent de suite la différence de niveau de vie. Par contre, on n’y a vu aucun mendiant. Les gens sont très accueillants. Ils nous abordent facilement et aiment parler Français.

 

Dès que l’on s’écarte de la rue principale on croise des maisons petites comme des cabanes. Partout des poules en liberté picorent, suivies d’une ribambelle de poussins. Il y a aussi beaucoup de chiens en liberté, plutôt moribonds…

 

Samedi matin c’est le grand marché à Portsmouth, on va y faire un tour. Il y a beaucoup de petits étals de fruits et légumes. On y achète quelques bricoles, mais on est surpris par les prix qui sont élevés.

 

 

Bains d’eau chaude vers Portsmouth

Guidé par Mortimer et ses amis, des jeunes dont Anne Manu et Olympe ont fait la connaissance au Cap Vert, samedi après-midi nous partons en forêt, direction des bains d’eau chaude.

 

Après une petite marche le long de la route on emprunte un sentier dans la forêt tropicale. On se fraie un chemin au milieu d’une végétation luxuriante magnifique. Comme il pleut souvent en Dominique, le sentier est plein de boue, Théo adore ! Il finira pieds nus dans la boue et arrivera au bain bien avant Jean-Roch et moi qui avançons à petits pas, pour ne pas finir les quatre fers en l’air et le cul dans la boue !

 

La piscine naturelle est toute petite, on ira dedans à tour de rôle. L’eau doit bien faire 35 °C. La source n’est pas loin, l’eau y sort encore plus chaude.

 

 

La rivière Indienne

Dimanche matin nous partons avec Gilbert, Isabelle, Anne et Olympe, accompagnés par notre guide Alexis, faire un tour dans la rivière Indienne. Il vient nous chercher avec son bateau, nous amène au moteur à l’embouchure de la rivière Indienne et finit la balade à la rame car les moteurs y sont interdits. Avec lui nous sommes 6 adultes et deux enfants… je n’aimerai pas être à sa place !

 

Les rives de la rivière Indienne sont sauvages, la végétation est superbe et on y voit des oiseaux, des crabes, des termitières et des vestiges des décors d’un des pirates des caraïbes (le 2 je crois). Jonny Deep est passé par là avant nous !

 

On finit par une balade à pieds dans des sentiers aménagés… bien boueux ! Alexis nous cueille une noix de coco, nous fait goûter son jus et nous la fait manger. Même Théo y goûte ! Alexis montre à Théo une plante dont les feuilles se replient lorsqu’il les touche. Notre petit Robinson Crusoé se régale !

 

Olympe et Théo rentrent avec chacun un oiseau fabriqué par Alexis en feuilles de palmier.

 

 

 Balade dans la forêt tropicale et cascade

Dimanche après-midi on repart avec Isabelle et Kim, guidé par Alexis, dans la forêt tropicale. On y fera la cueillette de noix de muscade, gingembre, cannelle, citronnelle, basilic, pamplemousses et on goûtera aux graines des fèves de cacao. Il y a abondance de tout ! Dans la forêt il y a de superbes fougères arborescentes.

 

Le chemin pour atteindre la cascade est à nouveau très boueux… Il faut dire que l’on vient de se prendre un sacré grain ! Après Alexis, on traverse à tour de rôle une rivière, suspendu à une liane. Théo trouve ça tellement chouette qu’il traversera la rivière dans un sens puis dans l’autre une bonne dizaine de fois. Moi je ne l’ai fait qu’une fois et je n’avais pas très fière allure… Ne s’improvise pas Tarzan (ou Jeanne) qui veut !

 

Le retour dans la boue plait toujours autant à Théo, un peu moins à Isabelle… Mais heureusement, notre guide très dévoué est là pour aider à réparer les dégâts à l’arrivée !

 

 

Tour de l’île en voiture

Lundi on part avec Isabelle, Gilbert, Kim et Simon (les amis Australiens d’Isabelle et Gilbert que l’on a connus aux 60 ans de Gilbert) faire le tour de l’île avec un guide. Ça ne sera pas Alexis cette fois. Notre guide est un vieux monsieur, très appliqué, mais très directif. Tout est très organisé ! En traversant l’île, direction la côte au vent, nous voyons des petits villages qui ont souvent des noms à consonance Française (Paix-Bouche, Dos d’âne…). Nous passons devant la maison de la femme qui a vécu le plus longtemps en Dominique, elle est morte à 128 ans !

 

Nous partons dès 9h du matin et nous ferons beaucoup de voiture. Les quelques arrêts durent quelques minutes. Nous visitons une fabrique de chocolat artisanale. On repartira tous avec quelques tablettes en poche ! Nous aurons tout de même droit à 10 min. d’arrêt sur une plage, Théo peut se défouler un peu. Il finira d’ailleurs trempé !

 

Nous traversons la réserve Indienne, où vivent environ 3000 descendants des Indiens Caraïbe, mais nous ne verrons pas de village… Nous nous arrêterons juste quelques minutes sur le bord de la route, pour voir les stands d’artisanat Indien. Théo y trouvera un superbe requin articulé en bois.

 

Après une pause déjeuner dans un petit restaurant qui surplombe la côte Atlantique nous repartons direction « the Emerald Pool », une cascade au cœur de la forêt tropicale, où on verra encore de superbes fougères arborescentes. On y accède par un sentier balisé, on ne mettra pas les pieds dans la boue cette fois, mais on devra payer un droit d’accès au site de 5 dollars US par personne… Le confort a un prix !

 

Le retour se fait par la côte sous le vent. On passe tout près de la capitale de la Dominique, Roseau, mais on ne s’y arrête pas. On arrive à Portsmouth à la nuit tombée, bien fatigués ! On a eu un bon aperçu de la Dominique, mais avec un sentiment de frustration… On a tout survolé !

 

Le lendemain on quittera la Dominique, direction les Saintes en Guadeloupe.

 

 

Un commentaire sur « La Dominique »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.