Petite Terre

Lundi 20 mars 2017 c’est le grand départ ! On ne va pas bien loin, mais on reprend la mer sur TEIVA après 5 longues semaines de pause…  Ça fait drôle ! Flo. qui est arrivé la veille en Guadeloupe fait partie de l’aventure.  Cap sur Petite Terre, à deux heures seulement de Saint François.

 

Le vent n’est pas au rendez-vous… Avec un vent de face d’à peine plus de 10 nœuds on n’avance pas… Qu’à cela ne tienne, on affale tout et c’est au moteur que l’on rejoint Petite Terre en deux heures.

Pendant la traversée Jean-Roch voit un jet d’eau en direction de Marie Galante, il y a deux baleines à tribord !  On les observera (de loin) durant  un long moment, avant qu’elles ne plongent et disparaissent.

 

Petite Terre est une réserve naturelle constituée de deux petites îles, dont une seule est accessible (celle à droite sur les photos). Le mouillage se fait sur bouée entre les deux îles, il est interdit de  jeter l’ancre. On est protégé de la houle du large par une barrière de corail. L’accès au mouillage se fait par une passe relativement large, mais qui peut s’avérer dangereuse lorsqu’il y a trop de mer, car les vagues déferlent dans la passe.  Nous avons deux jours de beau temps, on en profite !

 

Arrivé à notre mouillage on mange, certains font la sieste (je ne nommerai personne…), Théo fait quelques plongeons et on part faire un tour à terre lorsque tous les bateaux de touristes sont repartis. L’île est à nous !

 

Petite Terre abrite la plus grande concentration d’iguanes de Guadeloupe (le tiers des iguanes de Guadeloupe !). On en croisera tout au long du chemin qui nous mène au petit phare et aux falaises qui surplombent des souffleurs.  Au bord de l’eau, depuis la plage où l’on a débarqué, Théo voit passer un petit requin citron ! Le lendemain en allant nager vers la barrière de corail on verra un gros barracuda, une tortue, quelques gros poissons que l’on ne connait pas  et Flo. verra une grosse langouste, mais il ne l’a pas prise. Tant pis…

 

IMG_2108

Mardi, en début d’après-midi  on largue les amarres pour arriver à Saint François avant la nuit. On n’est pas encore près à franchir la passe de nuit !!!

Sortie scolaire…

Autant joindre l’utile à l’agréable…  Jeudi nous avons loué une voiture pour aller au rdv de Jean-Roch à la clinique des eaux claires à Jarry.  En prenant la route du Moule, nous passons  à deux pas de l’usine de fabrication du rhum Damoiseau.  Nous voilà donc partis, avec Gilbert comme accompagnateur, pour une sortie scolaire culturelle sur le thème du rhum !

L’usine est ouverte, on peut la visiter librement, au milieu des ouvriers qui font tourner les machines. Ça fait du bruit, beaucoup de bruit ! Théo et Jean-Roch se bouchent les oreilles !!! Et ça sent fort, très fort… et pas très bon ! C’est sûr, on a réussi à écœurer  Théo du rhum, il ne finira pas alcoolique comme ses parents ! Par contre, ça n’a pas eu le même effet sur nous, on repart avec un cubi de rhum blanc et une bouteille de vieux rhum 🙂

 

Sur le retour, après un petit restaurant aux Abymes (merci Gilbert 🙂  ), on passe par Baie Mahault. Gilbert veut voir si on peut déposer facilement des passagers au fond du « grand cul de sac marin ». C’est près de l’aéroport, bien accessible en voiture et il y a un ponton, toutes les conditions semblent être respectées. Mais…  (il y a souvent un mais), pour arriver au mouillage il faut sillonner dans le « grand cul de sac marin » avec très peu de fond…  souvent moins de 1m. Ça m’impressionne !  Et à voir le cargo échoué, on peut se rater !!!

Jamais deux sans trois?! Le compte est bon :-)

Jeudi 16 mars le chirurgien qui a opéré Jean-Roch après son accident nous a donné le feu vert, Jean-Roch peut à nouveau utiliser son bras gauche 🙂  Il a pratiquement tout récupéré, le chirurgien lui-même n’en revient pas !  Il nous dit qu’il n’aurait pas été étonné que Jean-Roch ait des séquelles…  Il ne reste qu’à protéger la cicatrice du soleil et encore, d’après le chirurgien, c’est discutable!

 

DSC_0641

La blessure du capitaine

 

On va pouvoir tourner la page…  Et normalement, on devrait être tranquille pour un moment. Depuis qu’on a acheté le bateau c’est la troisième fois que Jean-Roch finit  aux urgences ! Comme le dit le dicton « jamais deux sans trois », donc pour Jean-Roch le compte est bon !!!

Petite brise !

Un coup de vent est annoncé sur Saint François, alors on change de place dans le lagon pour pouvoir mettre plus de chaîne.  Nous voilà au mouillage dans un peu moins de 2m de profondeur avec plus de 45m de chaîne (en fait, on a mis toute notre chaîne à l’eau !). Avec ça, si on dérape, j’abandonne !!!

 

Au plus fort du vent (jeudi  9 mars), sous les grains, avec des rafales de 40 nœuds, on ne voyait presque plus VENT D’AILLEURS qui est  à 100m de nous !  Ambiance Bretagne en plein hivers dans un lagon, mais ça n’a pas effrayé  notre intrépide petit  capitaine !

 

En attendant l’accalmie, les  nuits sont courtes… On n’est pas encore tout à fait à l’aise dans ces conditions et à chaque nouveaux grains on regarde dehors, pour vérifier si on est toujours à la même place ! Parfois, alors qu’on dort, c’est l’alarme de mouillage qui nous réveille… La première fois que ça nous est arrivé, Jean-Roch et moi on a bondi comme deux furies dehors (à poil !) pour constater (heureusement !) qu’on n’avait pas  dérapé 🙂 Dur métier que celui de marin… Dire qu’il y en a qui pensent qu’on se la coule douce au soleil !!!

IMG_0454
TEIVA sous un grain !!!

Petite escapade Terrestre.

Que fait un marin lorsqu’il ne peut pas naviguer ?!  Il tourne en rond… Et comme notre bateau n’est pas bien grand, on en a vite fait le tour ! Alors aujourd’hui, samedi 4 mars 2017, on part à la découverte des Jardins de Valombreuse avec l’équipage d’HERMES, Sandrine, Pascal, Marine et Karl. Ils sont situés à Petit Bourg, sur Basse Terre, dans une région particulièrement vallonnée de Guadeloupe.

Je vous fais partager cette petite parenthèse haute en couleur  🙂

Les Jardins de Valombreuse c’est aussi un  restaurant bien agréable où l’on s’est bien régalé et des jeux pour enfants où Marine et Théo ont passé leur après midi ! Quelle santé… Lorsque l’on quitte les jardins à 18h, les parents sont vannés !!!

Mais quelle belle journée 🙂

Le lendemain HERMES quitte Saint François pour Petite Terre.

Bon vent les amis !

v21

À bientôt les copains :-)

Dimanche 5 mars 2017 Frédéric, Delphine, Séléna et Lola et leurs grands parents quittent la Guadeloupe. Les vacances sont finies…

On est content d’avoir pu partager  quelques instants à Sainte Anne avant votre départ et on gardera en souvenir de beaux moments partagés 🙂   Pour vous remonter le moral, il ne fait vraiment pas beau ici depuis votre départ… Vent, grains…  On ne met plus le nez dehors !!!

Séléna et Lola, on a pensé à vous mardi matin, surtout Théo…  Pour compatir, il s’est remis à fond à faire du CNED !  On ne l’arrête plus 🙂

Quand à vous, Frédéric et Delphine, au boulot ! Si vous voulez qu’on se croise en mer, il va falloir mettre les bouchées doubles !!! D’ici là, peut-être qu’on viendra voir l’avancement des travaux…

P.S. à l’attention de Frédéric :  Jean-Roch  vient de me lire ton SMS. C’est quand même mieux le bateau que l’avion non ?! Bon courage à tous les quatre et bon rétablissement à Séléna. On aura une petite pensée pour elle lundi prochain !

Les retrouvailles !

Depuis la cascade du capitaine, on est bloqué dans le lagon de Saint François, alors c’est les copains viennent nous voir  🙂

Mercredi  1 mars 2017 on se retrouve sur TEIVA avec les équipages de TUVA’U  (Manu et Anne)  et d’HERMES ( Pascal, Sandrine, Marine et Karl, accompagnés de Jennifer).

 

 

Merci Manu et Anne d’être venus en voiture de Pointe à Pitre pour venir nous voir. Olympe a fait une infidélité à Théo, elle est restée sur un bateau copain (Théo ne t’en veut pas du tout Olympe, par contre il en veut énormément à ce garçon qui t’a demandé de rester avec lui !!!).

Pascal et Sandrine sont venus en bateau, ils vont rester quelques jours dans la petite marina de Saint François.

Séquence nostalgie :-)

Cette petite parenthèse « nostalgie » est tout particulièrement destinée à Anne-Laure et Elodie, mais je suis sûre qu’elles ne vous en voudront pas si la curiosité vous pousse à y jeter un œil !

Il y a 9 ans déjà !!!

Théo a fait un pèlerinage sur les traces des 40 ans de sa mère, des 11 ans d’une de ses sœurs et du premier téléphone portable d’Elodie !!!

J’espère que ça vous rappelle quelques bons souvenirs 😉  La Pointe des Châteaux n’a pas changé, on ne peut pas en dire autant des protagonistes !!!

GROS BISOUS LES FILLES  ♥ ♥ ♥

Seuls au monde…

Lundi 27 février, 8 h du matin Gilbert et Isabelle quittent le lagon de Saint François, direction Marie Galante, nous laissant seuls… (enfin, pas tout à fait seuls, mais ça c’est une autre histoire !)

le-26-gilbert-et-isabelle-quittent-saint-francois-pour-marie-galante
VENT D’AILLEURS dans la passe du lagon de Saint François.

Jean-Roch va devoir se débrouiller seul pour trouver la marina dans laquelle on va laisser TEIVA pour la période cyclonique, on va manger nos futur langoustes seuls, et pire que tout, on va boire tout seul nos ti’punch…

REVENEZ VITE !!!

P.S. : Pour Gilbert et Isabelle

Allez, je blague… Même si ça nous a foutu un coup quand vous êtes partis, on est bien content de savoir que vous en profitez ! Un grand merci à tous les deux, vous nous avez été d’un grand secours quand Jean-Roch a eu son accident et après…

Quand à toi Gilbert,  je sais que même de loin tu as proposé ton aide à Jean-Roch pour les marina  🙂

N’empêche, pour les ti’punch, on est quand même tous seuls !!!

Profitez bien et à très bientôt !