En route vers Grenade !

L’état d’esprit a changé sur TEIVA… On n’est plus en quête de nouvelles découvertes, mais en route vers la destination finale : Grenade où on laissera TEIVA pour la période cyclonique. Plusieurs fois par jours Théo nous demande dans combien de jours on prend l’avion pour rentrer en métropole… Il a vraiment hâte de revoir ses copains (et moi aussi j’ai hâte de revoir Anne-Laure et Elodie… et mes copines !). En quittant Petit Saint Vincent pour petite Martinique (qui est juste à côté), on quitte Saint Vincent les Grenadines pour l’état de Grenade. Symboliquement, ça n’est pas rien 🙂

1

 

Dimanche 21 mai en début d’après-midi on met le cap sur Petite Martinique, l’île la plus au nord de l’état de Grenade. Moins touristiques que les autres îles des Grenadines ses quelques 700 habitants sont  réputés être parmi les plus accueillants des Grenadines. Le tourisme reste encore peu développé et notre « bible des Antilles », le Patuelli, nous dit que Petite Martinique, comme sa voisine Carriacou, garde un agréable parfum d’authenticité. On ne pourra pas vous le confirmer… les condition ne sont pas bonnes pour faire un mouillage 😦 . On repart tout de suite pour Carriacou, afin d’y arriver avant la nuit.

 

Dimanche soir, c’est donc à Hillsborough Bay, face à la petite ville que l’on jette l’ancre. Mais notre mouillage est encore rouleur… on n’y restera qu’une nuit.

 

Juste le temps, le lendemain matin, de se balader un peu pour s’imprégner de l’ambiance d’Hillsborough. On retrouve ici une vraie vie de village, loin des mouillages cartes postales où l’on avait l’impression d’être pris pour des cartes bleues sur pattes ! Les maisons sont colorées et il y a plein de petites échoppes où l’on trouve pelle mêle de l’alimentaire avec un peu de quincaillerie. Dans la rue, des marchandes proposent quelques fruits et légumes ou des vêtements, des chaussures (mais il faut avoir la chance de tomber sur le modèle qui correspond à votre pointure !). Dès l’arrivée au ponton avec l’annexe on assiste au spectacle étonnant de deux hommes qui chargent un bateau de bouteilles de gaz  (que l’on espère vides…) en se les jetant !!!

 

Lundi 22 mai, en fin de matinée, on quitte ce mouillage pour celui de Tyrell Bay, plus au sud, et surtout beaucoup plus abrité. Quelques minutes après notre départ on entend le bruit du moulinet de la canne à pêche, ça mort !!! Le moral des troupes remonte 🙂  On appel Gilbert et Isabelle sur la VHF, ce soir, ça sera Barbecue sur TEIVA (avec leur Barbecue… on n’en a pas !).

 

Tyrell Bay est très grande et il y a une multitude de bateaux . VENT D’AILLEURS se faufile et va mouiller face à la plage. On les suit, mais notre ancre n’accroche pas. Encore un mystère à résoudre… a-t-on une ancre trop petite ? Est-ce que l’on s’y prend mal pour les mouillages ? ou est-ce que notre ancre a un problème ?! Peut-être un jour aura-t-on la réponse ! En attendant, on s’y prend souvent à plusieurs fois pour mouiller. Mais lorsque l’ancre a accroché, on n’a plus de souci (entendez par là que l’on n’a jamais décroché 🙂 ). On ne fera pas grand-chose à Tyrell Bay, mais grâce à Gilbert qui a réussi à faire fonctionner notre GLOMEX*, on vit peut-être une de nos dernières expériences de bar internet !!!

*  La GLOMEX est une antenne amplificatrice de WIFI, qui crée un réseau WIFI interne sur TEIVA. Elle nous a coûté très cher et nous cause beaucoup de soucis depuis son installation… on n’arrive pas à la faire fonctionner correctement et elle a déjà été remplacée une fois sous garantie !

 

On fera tout de même la connaissance d’un vieux loup de mer qui à 80 ans vit encore sur son bateau ! Il est venu car il a vu Théo sauter sur le trampoline et ça lui a rappelé des souvenirs :-). Il a beaucoup d’enfants (combien ?!), on ne sait pas d’où il vient (la question lui semblait difficile !), mais on sait qu’un Noël, il y a de ça plus de 50 ans, il a mangé avec un certain Joshua (un mythe pour ceux qui font de la voile !). Ah ! Notre Anglais… Il semble que dans la baie il y ait pas mal de gens d’un certain âge, comme lui, qui vivent sur des bateaux parfois improbables !

 

Mercredi 24 mai, 7h du matin, on part pour Grenade, la destination finale de cette première saison sur TEIVA. C’est une navigation un peu plus longue que les dernières que nous avons faites, mais on est prêt :-).

 

En un peu moins de 4 heures on atteint Prickly Bay, au sud de Grenade, où Gilbert et Isabelle vont laisser VENT D’AILLEURS. On y restera le temps de désarmer TEIVA (lui enlever ses voile, la bôme, les écoutes, drisses et autres choses susceptibles de faire une prise au vent trop importante en cas de tempête tropicale… voir plus 😦  ), pour profiter encore un peu des copains :-). Le mouillage est là aussi un peu rouleur… mais on commence à y être habitué ! Ensuite, on ira rejoindre Clarkes Court Bay (à environ 6 miles de Prickly Bay) où nous laisseront TEIVA.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.