Et les shadoks pompaient…

Après toutes ces péripéties, il faut rendre notre logement. On passe notre dernière nuit avant la mise à l’eau sur TEIVA. Rien n’est terminé… les voiles sont encore dans les coques, les matelas en vrac et on arrive avec tout notre bazar 😦 .

 

TEIVA est mis à l’eau à la nuit tombée. Cette fois ci on reste sur le bateau pendant qu’il est mis à l’eau, tracté par une remorque. Lorsque l’on est sur l’eau, quatre hommes maintiennent TEIVA avec des amarres, le temps que l’on démarre les moteurs. Mais on traine un peu (vous vous souvenez, il faut réamorcer les moteurs…), alors ils nous amarrent et s’en vont. On a toute la nuit pour y arriver, demain matin à 7h30 ils ont besoin de la place pour une autre mise à l’eau !

 

Après l’effort, le réconfort 🙂 . À 19 h on rejoint Didier et Véro sur un autre bateau de Montagnards (Philippe et Renée, d’Evian) pour un petit apéro bien mérité !

C’est bien fatigué (mais non, pas par l’apéro… je vous rappelle que ça fait quatre jours qu’on bosse sur TEIVA par plus de 30°C à l’ombre !) que l’on rejoint TEIVA pour notre première nuit à bord d’un bateau sur l’eau :-). Et ça commence mal… il y a une bonne centaine de litres d’eau dans la coque bâbord et la pompe de cale ne s’est pas déclenchée ! Nous voilà donc partis pour pomper !!! Une bonne heure plus tard, plus de peur que de mal, le speedo était simplement mal vissé !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.