On a des invités à bord :-)

Dimanche 11 février 2018 Christophe, Fantine et Justine arrivent sur TEIVA (avec quelques heures de retard…), quant à Nathalie, elle n’arrivera que le lendemain ! Mais ça c’est une autre histoire 🙂

La semaine à bord s’annonce bien ventée… On ne sait pas trop si on pourra aller naviguer 😦  En attendant de lever l’ancre, nos Hauts Savoyards vont découvrir les joies du kayak, du snorkeling, quelques grains et même un sauvetage de bateau ! À quelques mètres de nous un bateau décroche, et cogne le bateau qui était derrière lui. Jean-Roch et Christophe sautent dans l’annexe pour apporter leur aide.

 

 

Mercredi 14 février 2018, c’est la Saint Valentin à bord de TEIVA 🙂 et notre dernier jour à Malendure. Le vent se calme, demain matin on lève l’ancre, direction les Saintes.

 

15
Notre dernier coucher de soleil sur l’îlet Pigeon.

 

On atteindra les Saintes après 4h de navigation, dont presque les deux tiers au moteur, car il n’y avait aucun vent à l’abri de la Guadeloupe 😦  Mais dès que l’on aborde le canal entre les Saintes et la Guadeloupe le vent se lève, la mer aussi… Avec deux ris et le solent, on file à 9 nœuds (avec une pointe à 11,6 nœuds s’il vous plait !). Mais toute la navigation se fait au près, ce qui n’est pas l’allure la plus confortable 😦  Notre équipage a été héroïque, on atteint les Saintes en début d’après-midi, sans déplorer aucun malade à bord ! Notre bouée derrière l’îlet à Cabrit nous attend et les pélicans sont là pour nous faire le spectacle 🙂

Notre route de Malendure vers l’îlet à Cabrit aux Saintes :

16 a

 

Navigation de Malendure vers l’îlet à Cabrit :

 

 

Arrivée au mouillage derrière l’îlet à Cabrit :

 

 

Le ballet des pélicans :

 

 

Petit parenthèse culturelle sur le pélican Brun :

Le pélican Brun, ou « Grand Gosier » en créole, est un hôte bien connu des baies, des bassins et des quais de pêche. C’est un résident commun au sud Bahamas, aux Grandes Antilles, et localement dans les Petites Antilles du Nord, à l’Est de Montserrat. En Guadeloupe, le Pélican est commun mais il ne niche que très rarement, aux Saintes notamment.

S’il n’est pas nourri par la main de l’homme, il fait de spectaculaires plongeons aériens pour pêcher, son corps entier disparaissant parfois sous la surface de l’eau. Les poissons sont pris au piège dans son immense bec, l’eau filtrée, puis les poissons sont avalés entiers. 

 

Cactus « coussin de belle-mère » sur les parois rocheuses qui bordent le mouillage :

 

 

Escapade sur l’îet à Cabrit :

 

 

 

On passera deux nuits aux Saintes, le vent souffle fort, ça tourne, ça tire sur les amarres, ça fait du bruit… Bref, ça n’est pas très confortable. Ça se mérite les saintes !

À terre on retrouve avec plaisir ces lieux que l’on avait découverts l’année dernière, lors de notre premier passage avec TEIVA. Les Saintes sont un lieu plein de charme, avec ses maisons colorées, la fameuse maison du docteur (la maison en forme de bateau), ses chèvres, cabris, poules et coqs en liberté et sa très jolie plage de Pompierre 🙂

 

 

Mais on constate aussi les dégâts causés par le passage du cyclone Maria. Sur le chemin qui mène au sommet de l’îlet à Cabrit on doit enjamber les tronc d’arbres qui jonchent le sol. Au bourg, certaines maisons, comme la maison du docteur, ont été durement touchées. Beaucoup ont des toits neufs, mais certaines ont encore des plastiques sur leurs toits, ou plus de toit…

 

 

On retrouve la plage de Pompierre en partie recouverte de sargasses et avec quelques stigmates du passage de Maria. Mais elle a toujours beaucoup de charme, même si elle n’a plus ses jolis carbets en bois…

 

 

 

Samedi matin on quitte les Saintes, direction le Gosier en Martinique. En navigation on pêche un poisson 🙂 , mais on a dû le rejeter à la mer 😦 , c’était un Barracuda (vous vous souvenez, la ciguatera…). Après 4h30 de navigation à tirer des bords au près on arrive enfin à notre mouillage face à l’îlet Gosier, un peu fatigué quand même !

 

 

C’est le dernier jour à bord pour Christophe, Nathalie, Fantine et Justine. Demain ils quittent TEIVA…

 

 

Bon retour à la montagne les copains, et merci pour ces bons moments partagés 🙂

2 commentaires sur « On a des invités à bord :-) »

  1. Salut à tous les 3,

    On continue à suivre vos aventures au soleil alors qu’ici en France les températures sont glaciales.
    Pour information, ma mère à fait le nécessaire et a vu la bonne personne au village : vous n’avez plus l’œil ! Ce n’est pas une raison pour braver les tempêtes et les cyclones. Vérifiez toujours que votre ancre est bien accrochée et contrôlez votre installation électrique.
    On vous embrasse, bon vent et bonne mer !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.