Mouillage à l’anse Colombier à St Barth.

Dimanche 25 février 2018, TEIVA arrive à St Barth. 🙂  Sur les conseils de Julien et Elodie (qui sont déjà venus l’année dernière) on s’amarre à une bouée dans l’anse Colombier, qui en plus d’être jolie, a le mérite d’être très bien abritée.

Photos du mouillage faites par Elodie et Julien avec leur drone, avec les trois plus beaux bateaux des Antilles 😉

 

On est trop bien à notre mouillage ! On n’a plus les vents forts des dernières semaines, ça ne bouge pas et la plage face à TEIVA est un superbe terrain de jeux pour Théo, Lilas et Violette 🙂

 

Lundi, on part se balader à terre depuis notre mouillage, guidé par Julien et Elodie, nous sommes partis sur un  petit sentier à flanc de coteau, vers petite anse et l’anse des Flamands.

8 bis

 

L’île est relativement aride, on est loin de la forêt tropicale du parc des mamelles en Guadeloupe ! Ça m’a fait penser à la Corse 🙂  On se croirait sur le chemin qui mène des îles sanguinaires à Capo di Feno, les cactus en plus (ou ce qu’il en reste…) !

 

Mardi on part faire notre clearance d’entrée à Gustavia. Comme ça fait déjà deux jours que nous sommes arrivés sur St Barth., on aura droit à une petite remontée de bretelles… Mais rien de bien méchant 😉

On en profite pour visiter un peu la ville et aller à la jolie plage de « shell beach ». À midi on mange 1 mètre de pizza à l’Isoletta, avec l’équipage de LOTUS. Un régal ! Et pour finir, on fait une petite pause internet avant de retourner sur TEIVA 🙂

St Barth. a été sévèrement touchée par le cyclone Maria, mais un travail colossale a été fait par les habitants de l’île. Dès le lendemain du passage du cyclone la population était dans les rues pour commencer à déblayer. Seulement quelques mois après, la majorité des maisons endommagées a été retapée. Il ne reste que quelques traces des dégâts, mais on a remarqué qu’un grand nombre de voiliers au mouillage dans la rade de Gustavia n’avaient plus de mat…

 

De retour sur TEIVA une drôle de surprise nous attend… Une des amarres de TEIVA s’est cassée, la deuxième est déjà bien usée et n’allait pas tenir encore très longtemps !!! Que s’est-il passé ?! Le boute qui reliait notre bouée à son corps-mort était trop court. Les amarres étaient trop tendues, elles n’ont pas résisté 😦  On a eu chaud…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.