Spanish Wells

C’est un comble… Alors que l’on est resté bloqué une petite semaine à Governors Harbour car il y avait de forts vents, nous voilà obligé de naviguer en partie au moteur lorsque l’on quitte notre mouillage ! Mais ça ne nous décourage pas, on veut avancer 😉

Partis juste après minuit de notre mouillage, nous arrivons devant la passe « Curent Cut » au lever du jours. Cette passe est réputée pour avoir de forts courants de marée et peut être parfois difficile voir impossible à passer selon les conditions météo, mais elle permet d’éviter de faire un gros détour. Jean-Roch a calculé son coup pour qu’on y soit au moment où la marée commence juste à descendre. Alors que l’on avance tranquillement à une vitesse autour de 5 nœuds, poussé par le courant, TEIVA a franchi la passe à plus de 9 nœuds 😉

Passage de « Curent Cut » au levé du soleil :

 

On jette l’ancre face à Russell Island à 9h du matin et depuis « Curent Cut » nos apprentis météorologues Jean-Roch et Louis ont eu tout le temps d’étudier les nuages 😉 À notre arrivée le soleil commence à faire son apparition 🙂

De « Curent Cut » vers Spanish Wells :

 

L’arrivée en annexe à Spanish Wells se fait par une petite passe qui conduit à un grand canal entre Russell Island et St Georges Cay. Toutes les infrastructures se situent sur Saint Georges Cay.

eluthmap - Copie123

 

À l’entrée du canal, sur notre gauche une très belle marina, qui peut accueillir des bateaux plus gros que TEIVA. Tout le long du canal on voit de gros bateaux de pêche, Spanish Wells est un gros port de pêche à la langouste.

 

De l’autre côté, le canal conduit à Spanish Wells. C’est un petit village très agréable, avec de jolies petites maisons. Une communauté de méthodistes et quelques mormons y vivent. Nous y avons croisé deux jeunes enfants en pantalon noir à bretelles et petite chemise à carreaux, assez décalés des codes vestimentaires actuels, ainsi qu’un monsieur avec son fils portant cette même tenue atypique ! À l’inverse des Bahamas en général, la population y est majoritairement blanche.

 

On fera une petite pause déjeuner dans un fast food local, mais ça ne sera pas notre meilleure expérience culinaire des Bahamas ! Tout y était vraiment très gras… Vous me direz, normal pour un fast food ?! Mais là, je vous le promets, c’était vraiment très très gras !!! Pour vous dire, les plats les plus diététiques étaient les Hamburgers de Louis et Théo 😉

De retour sur TEIVA, le vent tourne, on n’est plus abrité et la mer se lève 😦  On décide rapidement de lever l’ancre pour aller se mettre à l’abri d’un petit îlot, Meeks Spatch, qui est de l’autre côté de la baie. On y passera une nuit, avant de lever l’ancre direction Harbour Island.

Munis d’une petite laine (les Bahamas, c’est plus ce que c’était !), nous partons à la découverte de Meeks Spatch. L’île a un côté très sauvage, avec des rochers découpés en dentelle par la mer. En poursuivant notre route nous arrivons sur une grande plage aménagée, nous sommes sur « Pig Island Adventures », mais tout est fermé, on ne pourra pas goûter à leur salade de conchs 😉

À la découverte de Meeks Spatch :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.