Ça sent la fin de la balade…

Nous voilà de nouveau en méditerranée…

Partis mercredi 27 juin 2016 à 16h de Horta aux Açores (oui, je sais… j’avais dit 15h et quelques… et bien on est finalement parti à 16h 😉 ), nous sommes arrivés mercredi 3 juillet à 9h à Gibraltar. Soit un peu plus de 6 jours et demi (6 jours et 17h) de navigation pour parcourir 1162 milles nautiques (environ 2150 km), à une moyenne de 7,2 nœuds. Pas de quoi rentrer dans les annales me direz vous ?!  C’est pas faux 😉  Mais on n’a jamais eu cette prétention !

Et comment ça s’est passé ?! Ça dépend pour qui…

On a quitté Horta sous un beau soleil et avec un vent de 15 – 20 nœuds qui nous a vite conduit au sud de Pico, l’île voisine de Faial.

 

Mais dès que l’on s’est trouvé au niveau du Pico alto (le volcan), ça s’est un peu compliqué…  D’un seul coup on n’a plus eu de vent… Puis le vent a complètement changé de direction, puis à nouveau plus rien… En bref, on a longé Pico et ses vents tournoyants au moteur (4 h de moteur…). On a bien eu le temps de scruter la mer, mais on n’a pas vu grand chose… Un groupe de gros dauphins est venu nous faire un timide coucou et au loin une petite baleine a fait de nombreux sauts.

 

Mais on n’a pas eu le temps de s’ennuyer car on s’est vite rendu compte après notre départ que notre pilote avait perdu le nord 😦  Heureusement pour nous, le pilote fonctionne très bien (on n’aurait pas envisagé une semaine de navigation à la barre…), mais la direction qu’il indique est erronée. Il nous indique plein nord lorsque l’on va plein sud ! Oui je sais, j’aurais pu essayer d’en profiter pour nous faire aller vers Panama au lieu de Gibraltar, le capitaine n’y aurait vu que du feu ;-), j’ai raté le coche…

On a essayé de régler ce problème… mais sans succès, malgré l’assistance téléphonique de Gilbert 😉  J’ai bien trouvé sur internet que le même problème est arrivé à d’autres personnes, mais je n’ai pas trouvé le mode opératoire pour le régler… On verra ça plus tard ! Nous voilà donc partis cap 288°, non… Cap 108° !!! Enfin, direction Gibraltar quoi 🙂

IMG_3277 bis

 

Les premières heures de navigation et le premier repas de la transat se font sur une mer d’huile, sous la protection de l’île de Faial. Le calme ne sera hélas que de courte durée… Les deux jours qui suivent, nous avons eu de forts vents et une mer formée de travers qui nous ont malmenés. Ça sera deux jours redoutables pour Théo et pour moi… Après bientôt deux ans de vie à bord de TEIVA, j’avais souvent été brassée (surtout ces derniers temps…), mais je n’avais encore jamais nourri les poissons… c’est chose faite !!! Il est peut être réellement temps de retourner à une vie de Terrien 😉

 

Heureusement pour nous, les jours suivants seront bien plus paisibles et c’est en route directe que l’on rejoint Gibraltar. On pensait arriver mardi après midi (après 6 jours de navigation)… puis mardi soir… voir dans la nuit de mardi à mercredi 😦  Mais Éole nous joue des tours et on n’arrivera que mercredi matin,  non sans avoir mis les moteurs !

Dès le dimanche premier juillet, alors que l’on est encore à plus de 300 milles nautiques des côtes (environ 560 km), on commence à croiser nos premiers cargos. Le trafic ira en s’intensifiant à l’approche de Gibraltar.

 

Mardi 3 juillet, on approche du détroit de Gibraltar à la nuit tombée et c’est nuit noire… Il va falloir être très attentif et ne pas lâcher des yeux les écrans où apparaissent tous les bateaux équipés de l’AIS. L’AIS, ou Automatic Identification System est un système d’échanges automatisés de messages entre navires par radio VHF qui permet aux navires et aux systèmes de surveillance de trafic (CROSS en France) de connaître l’identité, le statut, la position et la route des navires se situant dans la zone de navigation. Normalement, tous les bateaux de commerces doivent être équipés de ce système et doivent donc apparaître sur nos écrans. Heureusement pour nous… car on a dû traverser des zones avec des dizaines de bateaux de plus de 200m de long ! Grâce à l’AIS, on a tout de suite l’indication de la route suivie par les bateaux, sans avoir à analyser leurs feux de navigation et on connait leur vitesse.

 

TEIVA en noire sur la première photo et en rouge sur la deuxième.

Chaque triangle indique un bateau, orienté suivant sa trajectoire.

IMG_3238IMG_3240 bis

 

Mais l’AIS ne fait pas tout… Certains bateaux de plaisance n’en sont pas équipés (comme le petit voilier que l’on a failli percuté en pleine nuit à l’approche du détroit de Gibraltar… mais ça s’est encore une autre histoire ! Vous en parlerez au capitaine 😉  ), et parfois les bateaux de pêche éteignent leur AIS pour ne pas dévoiler leurs lieux de pêche…

Mercredi 4 juillet 2018, vers 5h du matin, le soleil se lève. On est maintenant prés de la côte Espagnole, les cargos sont dans leur rail, au milieu du détroit, on est beaucoup plus paisible !

 

On passera le détroit de Gibraltar avec juste la voile avant, appuyée par un moteur. Il n’y a pas trop de vent, mais surtout le capitaine s’est endormi, je ne veux pas le réveiller et je ne me sens pas de monter la grande voile seule… On avance quand même bien, poussé par des courants de plus de 3 nœuds !

 

Mercredi 4 juillet à 9h du matin on fait le plein de fuel à GIbraltar (il est beaucoup moins cher qu’en Espagne). Mais il n’y a pas de place pour nous dans le port, nous irons à Alcaidesa marina, en Espagne, à deux pas de là, comme il y a 1 an 1/2 de cela 😉

 

C’est notre première marina depuis bien longtemps…  La dernière fois que l’on avait été dans une marina c’était il y a de cela presqu’un an et demi, au Cap Vert, avant la transat allée… Ça sent la fin de la balade de TEIVA !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.