Petite pause à Gibraltar ;-)

Gibraltar, so British !!!

 

Sur TEIVA, vous l’aurez compris, nous sommes les rois de la pause 😉 Donc quoi de plus normal, après une semaine de navigation, que de se poser un peu ?! Et cette fois, on est dans une marina, ça change tout 🙂 Théo est libre comme l’air ! Il lui manque juste les copains de ponton… Marius, revient !!! Quand à nous, nous buvons seuls… mais en pensant à vous les copains 😉

 

20180706_101827

Les vélos sont sortis 🙂  À part un petit tour à Georges Town aux Bahamas (à la recherche d’une pompe à eau…), il y a de cela quelques mois, ça faisait bien longtemps qu’on ne les avaient pas utilisés (les Canaries, en novembre 2016 !)

Théo est ravi et il met tout en œuvre pour épuiser ses parents qui, ensemble ou à tour de rôle, partent avec lui explorer les environs… ou tout simplement pédaler à fond !!!

 

C’est donc équipés de nos superbes vélos que nous partons à la découverte de la ville « Linea de la Concepción » et de ses Tapas (un délice !).

 

images

 

 

 

Puis nous partons découvrir Gibraltar et son fameux rocher !

 

 

 

Gibraltar est un territoire britannique, situé sur la côte sud de l’Espagne et dominé par son rocher, une crête calcaire de 426 m de hauteur. Clé du détroit de Gibraltar, ce petit territoire a tout d’abord été occupé par les Maures au Moyen Âge, puis gouverné par l’Espagne, avant d’être cédé aux Britanniques en 1713.

Gibraltar-quoi-voir-et-quoi-faire

 

Nous ferons une première petite excursion à Gibraltar en vélo. Dès le passage de la douane, l’accès se fait par la seule route d’accès, qui traverse la piste d’atterrissage de l’aéroport ! Lorsqu’un avion atterrit, la route est fermée à la circulation 😉

 

IMG_3413

Nous retournerons une deuxième fois sur le rocher faire une visite guidée en taxi collectif… De vrais touristes !!!

Ça laisse peu de place à la fantaisie, mais ça a le mérite de montrer les principaux sites en un temps record !

Notre visite a commencé par les colonnes d’Hercule, un monument sur un promontoire face au détroit de Gibraltar.

 

Ensuite on est allé visiter  « St Michael’s cave », une grotte majestueuse, aménagée pour y faire des concerts.

 

Après, sommes allés à la rencontre des singes de Gibraltar. Le rocher abrite la dernière colonie de singes sauvages d’Europe, également appelés magots. Ces macaques berbères venus d’Afrique du Nord auraient été introduits à Gibraltar au XVIIIème siècle. Protégés par un décret du gouverneur de Gibraltar en raison de leur rareté, les macaques berbères de Gibraltar sont d’autant plus précieux aux yeux de sa très gracieuse majesté qu’une légende raconte que la présence anglaise prendra fin le jour où il n’y aura plus de singe sur le rocher… Mais attention, bien qu’ils soient habitués aux humains, ils sont aussi réputés pour leur mauvais caractère… mieux ne pas essayer de les nourrir ou de les caresser !

 

Et pour finir, nous sommes allés voir le point de vue depuis le sommet du château maure de 1333. A l’époque, ce château s’étendait jusqu’à Casemates Square.

Moorish-Castle-en-haut-du-Upper-Rock-àGibraltar

 

Et tout ça en moins de deux heures !!! Qui dit mieux ?! Vous me direz, on n’est pourtant pas pressé… Mais on a un petit mousse qui n’est pas toujours très motivé pour les visites culturelles 😉

 

Main-street-à-Gibraltar

Par contre, je n’ai pas pu flâner le long de la rue principale Main Street of Gibraltar… Dotée de boutiques de toutes tailles aux architectures multiples (portugaise, espagnol et anglaise), il parait  que faire son shopping dans cette rue est un véritable plaisir. Je n’en saurais rien 😉

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.