Une traversée riche en émotions !!!

Nous sommes le 8 août 2018, face à la plage de Lava, il est 7h du matin, on lève l’ancre.

Nous ramenons TEIVA à la Grande Motte, où nous le laisserons entre de bonnes mains. Pierre, d’OUTREMER (Grand Large Services), se chargera de lui trouver un nouveau propriétaire, presque trois ans après nous l’avoir vendu !

Cette traversée Corse-continent sera pour nous la der des ders sur TEIVA… Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle sera riche en émotions !

C’est au moteur, sans un souffle de vent et sur une mer d’huile que nous allons faire cette dernière traversée.

Nous aurons droit à un superbe coucher de soleil 🙂

Et alors que la nostalgie peut s’emparer de certains membres de l’équipage, notre mousse est déjà prêt à courir vers de nouvelles aventures 😉

Le lendemain matin, le réveil sera d’abord musical, puis sportif ! Vers 7h30 notre ligne se met à « siffler », très fort, longtemps… On va l’avoir notre dernier poisson 🙂

Mais ça n’est pas un poisson facile… Jean-Roch et moi allons nous relayer pendant plus d’une heure avant de gagner la bataille contre le plus gros thon que l’on ait jamais pêché en 2 ans 1/2 sur TEIVA !!! Vous allez me dire qu’à deux contre un ça n’est pas très équitable… C’est pas faux ! Mais on ne regrette rien 🙂

C’est un thon de 24,16 kilogrammes !!!

Il nous aura fallu plus d’une heure pour le sortir de l’eau et tout autant à Jean-Roch pour le débiter !

Et pendant ce temps, devinez quoi ?! Le vent se lève… ENFIN, me direz-vous !!! (N’oublions pas que l’on est sur un voilier 😉 ). MAIS… alors que, souvenez-vous, on n’avait pas un brin de vent et une mer d’huile, c’est une tempête qui se lève lorsque l’on commence à apercevoir la côte 😦

Nous voyons, impuissants, un mur noir se rapprocher… Commence alors le jeu du chat et de la souris entre l’orage et nous. Alors que l’on est face à la Ciotat, on vire de bord… cap au large ! On essaye en vain de contourner l’orage 😦 Mais le chat aura vite fait de rattraper la souris…

Voici le bulletin météo de météo France :
9 août 2018 Vigilance Météo Phénomènes dangereux
Violents orages sur le Sud-Est

Le 9 août 2018 de violents orages accompagnés d’une très forte activité électrique et de pluies intenses ont touché le sud-est de la France plus particulièrement le nord du Gard, le sud de l’Ardèche et la région d’Aubagne dans les Bouches-du-Rhône.

L’activité électrique a été exceptionnellement soutenue : pour le seul département de l’Ardèche, Météorage a comptabilisé environ 21000 impacts de foudre au sol, à l’échelle nationale, on enregistre pour cette journée près de 42000 impacts, ce qui en fait la journée la plus foudroyée de l’année.
Il faut remonter au 27 juillet 2013, pour trouver une journée plus foudroyée sur le pays (47000 impacts), le record des années récentes étant détenu par le 6 août 1999 avec 76805 impacts.

Un autre bulletin météo dira :
Orages et épisode méditerranéen clôturant la canicule du 7 au 9 août

La canicule du début août a été émaillée de quelques orages parfois forts mais très isolés et limités aux secteurs proches des reliefs et de la Méditerranée. Une dégradation pluvio-orageuse nettement plus massive a marqué la fin des excès de chaleur du 7 au 9 août. Les orages se produits par salves sous et à l’avant d’un front ondulant.

La journée du 9 fut la plus orageuse et même, de loin, la plus électrique depuis le début de l’année avec environ 204 000 éclairs détectés par Blitzortung.

C’est encore une première pour nous ! Après une traversée au moteur, sous un soleil de plomb et une mer d’huile, nous nous retrouvons en quelques heures en plein orage, dans une mer démontée… Á la VHF se succèdent des appels de bateaux en détresse… (ça nous rappel notre arrivée de transat en Guadeloupe !). Et c’est avec trois ris dans la grand voile et un mouchoir de poche à la place du solent que l’on va courber le dos en attendant que ça passe. Sous des rafales à plus de 40 nœuds et des trombes d’eau, encerclés par des éclairs qui tombent parfois à quelques centaines de mètres de nous, j’ai eu vraiment peur pour la première fois sur TEIVA… Que se passerait-il si une de ces colonnes de feu tombait sur nous ?! Heureusement, nous n’en saurons rien !

Nous allons subir les éléments pendant quelques heures qui me semblent une éternité… L’orage passé, c’est sous un ciel chargé et une mer formée que se déroulera notre dernière navigation de nuit.

Le lendemain matin, un dernier lever de soleil magique nous ferait presque oublier les mésaventures de la veille !

Mais l’arrivée sur la Grande Motte ne sera pas une partie de plaisir… Notre dernière navigation va se clôturer par d’interminables bords au près 😦

Et pour finir de nous achever, il n’y a pas de place pour nous dans le port de la Grande Motte 😦 C’est donc à Port Camargue que nous prenons place le 10 août 2018, après avoir parcouru 257,7 mille nautiques en 2 jours et 3 heures. De notre place on voit la Grande Motte au loin !

Sans aucun doute, ça restera pour nous une traversée mémorable !

Mais comment avons nous pu nous faire surprendre par un tel phénomène, prévu par les bulletins météo ?! On avait un impératif… Jean-Roch devait rentrer sur le continent pour aller s’occuper de sa maman… Ça s’est joué à quelques heures près…

Pour se remettre de toutes ces émotions, c’est en bonne compagnie que nous dégustons notre pêche miraculeuse (enfin, une partie !!!), le soir même de notre arrivée. Benjamin et François (que l’on a connu au tout début de notre aventure, aux Baléares, il y a de ça plus de deux ans…) et Flo (un des grands frères de Théo) nous ont rejoints sur TEIVA, à Port Camargue. En entrée, tartare de thon, en plat steak de thon, en dessert… non, ça ne sera pas du thon 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.